La yourte un habitat humain alternatif

L’habitat humain est défini comme le mode d’occupation de l’espace par l’homme à des fins de logement. Il faut savoir que l’habitat varie grandement en fonction des pays et des cultures et n’a cessé d’évoluer au travers de l’histoire. Aujourd’hui, dans les pays occidentaux, il est possible de voir se développer de nouvelles formes d’habitats qualifiés d’alternatifs ; ces derniers ont généralement pour objectif de prôner une cohabitation plus harmonieuse entre l’homme et la nature et de prétendre à se rapprocher au maximum d’un mode de vie autosuffisant. La yourte est un des habitats humains alternatifs les plus investis aujourd’hui ; cet article va vous présenter dans ses grandes lignes quelques-unes de ses caractéristiques !

1 – La yourte ; qu’est-ce que c’est ?

La yourte est un habitat traditionnel utilisé depuis de très nombreuses années par les nomades d’Asie Centrale mais également au Pakistan, en Afghanistan, en Iran ou en Mongolie. En fonction des lieux, la structure de cette dernière peut varier ; considérée comme un habitat nomade, elle se constitue traditionnellement d’un sol en bois, de poteaux, de poutres, de murs et d’un toit en toile de feutre. Elle comporte habituellement une pièce unique et une ouverture pour la porte d’entrée. Aujourd’hui, pour des raisons principalement écologiques, de nombreux occidentaux souhaitent investir ce type d’habitation ; les yourtes contemporaines sont cependant souvent véritablement réaménagées pour y permettre un plus grand confort et un espace parfois bien plus important. Elles peuvent par exemple contenir une mezzanine, plusieurs portes, des fenêtres et aller jusqu’à une surface de 80 m2 !

2 – La yourte ; ce qu’il faut savoir

Même s’il n’est à ce jour plus nécessaire de choisir entre son aspiration à un mode de vie plus éthique et son bien-être, il faut noter que vivre dans une yourte comprend malgré tout certains aspects différents de ceux d’une maison traditionnelle à bien prendre en compte avant de faire ce choix. La vie en yourte implique par exemple une isolation phonique moins importante que celle des logements classiques ; l’isolant assourdie les bruits mais ne les fait pas disparaitre totalement ; de l’extérieur il est par exemple possible d’entendre, sans comprendre, une discussion qui a lieu à l’intérieur. De la même façon, les bruits liés au climat tels que la pluie ou le vent sont également perçus par les habitants de façon plus importante. La yourte est également construite dans l’absence de matériaux à forte inertie thermique ; pour cette raison cette dernière est particulièrement sensible au chaud et au froid. Il est très simple de chauffer une yourte en quelques heures à peine, mais une fois le chauffage arrêté, les températures peuvent rapidement chuter ! Il est donc nécessaire en hivers de choisir un moyen de chauffage ayant une tenue au feu assez longue, tel que le poêle à bois par exemple. De la même façon, en été, la yourte se réchauffe également beaucoup plus vite qu’un logement classique et il est fortement recommandé de prévoir une ventilation efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *